Son plus grand représentant et véritable inventeur fut Django Reinhardt. La relève a tout d'abord été prise par ceux qui côtoyaient Django, c’est-à-dire entre autre la famille Ferre dont les représentants actuels sont Boulou Ferre et Elios Ferre. La musique manouche existait bien entendu avant Django; en effet Django a apporté le côté jazz à la musique manouche. La musique manouche existait avant Django, mais pas le jazz manouche. D'ailleurs les musiciens lui vouent un véritable culte, et cela se concrétise par un festival qui a lieu tous les ans à Samois-sur-Seine où l'on va même jouer sur la tombe de Django pour lui rendre hommage.

Le jazz manouche est revenu devant le grand public un peu avant le 50e anniversaire de la mort de Django (2003, Django est mort le 16 mai 1953) et on peut citer un certains nombre d'artistes qui se situent plus ou moins dans l'esprit du jazz manouche : Stochelo Rosenberg, Biréli Lagrène, Romane, Rafael Fays, Jimmy Rosenberg, Tchavolo Schmitt, Angelo Debarre, Boulou et Elios Ferre, Serge Krief, Dorado Schmitt, Christophe Lartilleux, Hervé Legeay, Christian Escoudé, sans oublier Moreno, Tchocolo et bien d'autres. D'autres sont apparus plus tard tels que Sanseverino qui s'inspire du jazz manouche ou plutôt de la musique manouche (vu la trame harmonique de ses morceaux) ainsi que David Reinhardt (fils de Babik Reinhardt).

La rythmique est de plusieurs types :

La rythmique est souvent accompagnée de roulades et autres figures de styles pour varier le rythme. De même la tenue du médiator n'est pas du tout la même que pour d'autres styles de musique. En effet, elle se fait le poignet « cassé », pour pouvoir appliquer la technique dite « marteau » (accentuer l'intensité des notes), pour gagner en vitesse mais aussi afin de minimiser les contacts entre la main et la table de la guitare, de manière à ce que celle-ci puisse vibrer avec le minimum d'interférences extérieures.

En ce qui concerne la théorie musicale du jazz manouche, absolument tout est utilisé et rien n'est proscrit, mais il existe quand même certaines caractéristiques propres au style (gammes chromatiques, arpèges diminués, etc.) Quant aux morceaux joués en jazz manouche, ce sont souvent des reprises soit de Django soit de musique traditionnelle manouche, soit d'autres compositeurs de jazz et autres (même du Bach !). Les morceaux les plus connus sont : Les Yeux Noirs (« Hymne Gitan »), Minor Swing, All of me, Djangology, Anouman, Bossa Dorado, Nuages, Hungaria, I'll see you in my dream, Limehouse, Manoir de mes rêves, etc.

Le jazz manouche se caractérise par l'emploi de la guitare sèche ou acoustique, du violon et de la contrebasse comme instruments principaux. On retrouve aussi fréquemment le washboard, le bandonéon.

En ce qui concerne la guitare, il faut préciser que ce sont généralement des guitares de type Selmer-Maccaferri. Ce sont des guitares qui sont en réalité les guitares françaises du début et du milieu du XXe siècle à cordes acier le plus souvent le model Argentine de marque Savarez. Un des grands luthiers de ce type de guitares fut Jacques Favino. Actuellement parmi les grands luthiers, on peut citer Maurice Dupont, qui fabrique des répliques de Selmer Maccaferri.

Il existe deux types de Selmer-Maccaferri :

  • type Selmer-Maccaferri: caractérisée par une rosace en forme de « D » communément appelée 'Grande bouche'. C'est ce modéle qu'a utilisé Django pendant un certain nombre d'années, jusqu'à ce que la fabrication soit abandonnée et remplacée par le modèle Selmer. Actuellement elle est surtout utilisée pour la rythmique elle projette un son omnidirectionnel.
  • type Selmer : c'est la guitare qui à la forme la plus connue (cela grâce à Django). Elle se caractérise par une rosace en forme de « o »(plutôt un ovale)communément appelée 'Petite bouche'. Plus utilisée pour les solos, la forme permet plus de puissance et un son qui sort de manière droite.

Les musiciens cherchent généralement à jouer de manière extrêmement rapide sur de longues périodes (la « pompe », inspirant une chanson de Sanseverino, Michto la pompe), sous l'influence de Django Reinhardt.

Artistes jouant du jazz manouche

 

 

 

 

La Chope des Puces
 

 

La chope des puces
 

"La Chope des Puces", 122, rue des Rosiers à Saint-Ouen (93),
   se situe près de la porte de Clignancourt.
   A l'intérieur vous découvrirez une bonne restauration pour ceux qui désirent déjeuner et surtout vos
   oreilles seront charmées par la musique de Django, les standards de Jazz, les Bossa, etc...
   divinement interprétés par le célèbre duo "Les Manouches" composé de Mondine et Ninine.
   Quelques guest stars font, à la surprise générale, une apparition pour exprimer leur musique...
   Vous verrez, cet endroit est inoubliable !

 

http://djangoreinhardt.free.fr/chope.htm

 

 

 

chope_puces_1